CATALOG OF ORIGINAL DESCRIPTIONS: Globotruncana lugeoni Tilev 1951

This page provides data from the catalog of type descriptions. The catalog is sorted alphabetically. Use the current identification link to go back to the main database.


Higher levels: pf_cat -> G -> Globotruncana -> Globotruncana lugeoni
Other pages this level: << < G. lapparenti, G. lapparenti coronata, G. lapparenti depressa, G. lapparenti inflata, G. lapparenti longilocula, G. leupoldi, G. linnei angusticarenata, G. linnei bulloides, G. linnei caliciformis, G. linnei stuarti, G. linneiana obliqua, G. linneiformis, G. lobata, G. loeblichi, G. loefgreni, G. lugeoni, G. lugeoni angulata, G. lunaris, G. marginata austinensis, G. marianosi, G. mariei, G. mayaroensis, G. mexicana, G. monmouthensis, G. morozovae, G. nakkadyi, G. naqibi, G. navarroensis, G. neotricarinata, G. orientalis, G. pessagnoi, > >>

Globotruncana lugeoni

Citation: Globotruncana lugeoni Tilev 1951
Rank: Species
Type locality: SE Turkey
Type age: Maastrictian

Current identification/main database link: Gansserina gansseri (Bolli, 1951)


Original Description
Test. - Plat, ou tres legerement convexe du cote dorsal, tres fortement bombé du cote ventral. Les loges ont la partie inférieure tres arrondie. La forme des loges à la face dorsale est semi-circulaire, ou legerement allongee suivant la direction de l'acrois-sement. Le contour de la peripherie est continu, ou tres peu lobe (ondulé).

Courbure. - Plate dorsalement. Tres fortement bombee et arrondie ventralement .

Carene. - Seule la carene bordant la peripherie dorsale du test est plus ou mains fortement marquée. Elle est géneralement lisse ou perlee sur les tours internes. La projection de la carene sur le plan axial est une ligne legerement vallonnee. Le contour, vu dans la direction de l'axe, est tres légerement lobe, ondule.

Loges. - 1) Aspect du cote Ventral: En forme d'arc de cercle bien marque, dont le centre se trouve à la jonction de l 'arc de la loge precedente du meme tour, avec la suture du tour de spire immediatement plus jeune.

La suture dorsale est generalement plus ou moins perlee. Ce caractere est plus accentue sur les tours internes et devient mains accuse vers les dernieres loges. Apart ces perles, on voit tres souvent des pustules au milieu des loges, sur la face dorsale, surtout sur les loges du tour de spire interne. Ce caractere est tres particulier à cette espece (pl. 1, fig. 5a).

Le nombre des loges du dernier tour est tres variable, de quatre `a huit. Chez les formes qui ont peu de loges, la ligne de suture limitant les loges des tours internes à la face dorsale n'est pas bien marquee. Elle est plutot composee de pustules plus ou moins alignées suivant une ligne, qui est le bord externe d'une loge du tour interne. Pres du tour de spire initial, les pustules ne sont plus alignees, mais dispersees sans ordre à la surface du test (tf. 12). Chez une autre forme, à loges un peu plus nombreuses, on remarque parfois un bombement de la face dorsale des loges. En ce cas, les pustules occupant le milieu de la face dorsale des loges disparaissent (pl. 1, fig. 7).

2). Aspect des loges du dernier tour, du cote ventral: Les loges presentent une forme tres grossierement elliptique, separees les unes des autures radiales en creux. Elles sont couvertes par des perles pres de la peripherie et par des pustules tres marquees pres de l'ombilic. Sur la derniere, et meme sur l'avant-derniere loge, cette ornementation peut faire defaut (pl. 1, fig. s, holotype, et pl. 1, flg. 6, paratype).

3). Aspect des loges vues de profil: Forme tres particuliere. Loges bordees du cote dorsal par une carene plus ou mains droite, et du cote lateral par deux sillons à peu pres paralleles, qui se relient par un contour très arrondi du cote ombilical. Cette surface de la loge est tres fortement perlée jusqu'à carene. Parfois, chez les formes nombre de loges reduit, les perles restent alignees parallelement à la suture (tf. 12).

Ombilic. - Tres ouvert, de forme plus ou mains hexagonale. l'ornementation du test est representee au bord de l'ombilic par de grosses pustules accolees les unes aux autres.

L'ombilic est profond. Cette profondeur est a peu pres egale a la hauteur de la coquille. A la face ventrale, le diametre de l 'ombilic est plus grand que le tiers du diametre du test, et peut meme atteindre à la moitie de ce dernier. Il est toujours rempli de depot epigenique cachant tout ce qui s'y trouve.

Section axiale. - elle nous donne la forme exacte de la courbure du test, ainsi que nous l'avons dit plus haut. La paroi du test n'est pas épaisse. La forme des loges des tours internes est plus ou moins spherique et unicarenee. C'est dans le premier tour que la deformation est le plus marquee. Les loges s' ellongent suivant l'axe de rotation du test, dans la partie ombilicale. La derniere loge developpee a parfois tendance à s'abaisser, donc a se deplacer dans la direction ventrale, parallelement a l'axe de rotation (pl. l, fig. 7).

Coupe equatoriale - Les loges ont une bouche s'ouvrant dans l'ombilic, sans communication entre elles. C'est ce caractere qui distingue les Globotruncana des Globorotalia. Les loges ont une forme plus ou mains circulaire.

Size: Nombre de tours chez l'adulte: Deux a trois, habituellement deux; nombre de loges au dernier tour de spire: Quatre a huit; diametre du dernier tour: Grand diametre 0.40-0.58 mm; petit diametre 0.30-50 mm.; rapport des diametres, sur un meme individu d/D= 0.70- 0.85. Dimensions de l 'avant derniere loge (loge la plus developpee): Longueur 0.20-0.32 mm.; largeur 0.10-0.15 mm. Rapport du grand diametre de la hauteur H du test: D/H= 1.3-2. La valeur de ce rapport est inversement proportionnelle a la convexite ventrale du test.

Extra details from original publication
Variaibilite de l'espece. - Le nombre des loges du dernier tour est fort variable, comme nous l'avons dit. Mais la forme de la coquille reste fort constante et nettement reconnaissable, le test est bien caracterise par sa face dorsale plane (ou tres legerement convexe), tandis que le cote ombilical est plus ou moins bombe. Par son unique carene, bordant la face plane, par ses loges en arc de cercle a la face dorsale, par sa convexite ventrale tres forte, par les perles à la partie ventrale du test et les pustules au mjlieu des loges, a la face dorsale, elle ne peut etre confondue avec d'autres especes de Globotruncana.

Rapports et differences. - Parmi les especes unicarenees de Globotruncana qui ressemblent a Globotruncana lugeoni, nous pouvons citer l'espece suivante. Globotruncana helvetica Bolli: Les Globotruncana helvetica different des Globotruncana lugeoni par leur contour tres lobé en vue dorsale ou en section equatoriale (d'apres les photographies données par Bolli, pl. 9, fig. 8). Chez Globotruncana lugeoni en contour n'est pas lobé, meme chez les individus possedant tres peu de loges (voir tf. 12).

References:

Tilev, N. (1951). Etude des Rosalines maestrichtiennes (genre Globotruncana) du Sud-Est de la Turquie (Sondage de Ramandaǧ). Maden Tetkik ve Arcana Enstitusu Yayinharindam (Mining Research and Exploration, Institute of Turkey Publ.). Ser. B. 16: 1-101. gs


logo

Globotruncana lugeoni compiled by the pforams@mikrotax project team viewed: 27-2-2020

Taxon Search:
Advanced Search

Short stable page link: http://mikrotax.org/pforams/index.php?id=131459 Go to Archive.is to create a permanent copy of this page - citation notes



Comments (1)

Sort By
Page 1 of 1
 
Gravatar
Le Coze

Ref. : Tilev, N. (1951). Etude des Rosalines maestrichtiennes (genre Globotruncana) du Sud-Est de la Turquie (Sondage de Ramandaǧ). Maden Tetkik ve Arcana Enstitusu Yayinharindam (Mining Research and Exploration, Institute of Turkey Publ.). Ser. B(16): 1-101.

Gravatar
Jeremy Young (UK)

thanks, that is in the bibliography now

Page 1 of 1
 

Add Comment

* Required information
1000
Captcha Image
Powered by Commentics