CATALOG OF ORIGINAL DESCRIPTIONS: Orbulina d'Orbigny, 1839

This page provides data from the catalog of type descriptions. The catalog is sorted alphabetically. Use the current identification link to go back to the main database.


Higher levels: pf_cat -> O -> Orbulina
Other pages this level: Obandyella, Orbulina, Orbulinoides, Orcadia,

Daughter taxa: (blue => in age window 0-800Ma)



not figured
not figured
not figured = Orbulina universa
not figured



not figured






= Orbulina suturalis


not figured = Orbulina universa




not figured

not figured

Orbulina

Citation: Orbulina d'Orbigny, 1839
Rank: Genus
Type species: Orbulina universa d'Orbigny 1839
Description on pages: 82-82

Current identification/main database link: Orbulina d’Orbigny, 1839

See also: Globigerina (Orbulina) - also used a sub-genus;


Original Description
Coquille libre, régulière, sphérique, globuleuse, creuse en de dans, percée partout d'un grand nombre de petits trous visibles seulement avec un fort grossissement. Ouverture petite, arrondie, placée sur un point de la circonférence.

Extra details from original publication
Rapports et différences. Les Orbulines, qui se rapprochent des Gromia de M. Dujardin, n'étant, comme ce genre, composées que d'une seule loge, s'en distinguent néanmoins en ce que cette loge, au lieu d'etre membraneuse et crétacée, est percée d'un grand nombre de petits trous.

Observations. Il serait possible que, dans certaines circonstances, l'animal pût fermer l'ouverture de la coquille; du moins , celle-ci n'est-elle pas toujours visible, et n'est-elle ouverte que sur un sixième des individus très frais. Nous avons longtemps balancé avant de placer ce singulier petit corps parmi les Foraminifères; aussi n'en avons-nous pas parlé dans notre tableau méthodique, quoique nous le connussions; mais, depuis que M. Dujardin a observé son Gromia, il nous est resté d'autant moins de doute à son égard, que les Globigerines nous offrent de petites sphères semblables, formant leur spire. Cette coquille a d'ailleurs la contexture du test de ce dernier genre seulement elle n'est composée que d'une seule loge, et reste à l'état parfait dans les mêmes conditions de forme que nous trouvons pour base des différents modes d'accroissement que nous voyons dans les autres.

Il est probable que l'animal peut faire sortir un faisceau de filaments non seulement par l'ouverture de la coquille, mais encore par les nombreuses petites ouvertures de sa surface.

Habitation. Nous rencontrons la même espèce dans l'Adriatique, dans la Méditerranée, sur les côtes des Canaries, aux Antilles, et dans l'lnde, sans y trouver de différences spécifiques; ce qui pourrait bien tenir à la simplicité de sa forme, qui n'est susceptible que de peu de modifications. Nous croyons qu'elle se trouve fossile dans les terrains tertiaires des environs de Sienne, en Italie.

Editors' Notes
NB Several further species of Orbulina were described in the older literature from Mesozoic or older sediments. These are almost certainly not planktonic foraminifera and so are not catalogued here. The following list is based on entries in the Ellis & Messina catalog.

References:

d'Orbigny, A. (1839a). Foraminiferes. In, de la Sagra, R. (ed.) Histoire physique et naturelle de l'Ile de Cuba. A. Bertrand, Paris, France 1-224. gs :: ::


logo

Orbulina compiled by the pforams@mikrotax project team viewed: 1-6-2020

Taxon Search:
Advanced Search

Short stable page link: http://mikrotax.org/pforams/index.php?id=131909 Go to Archive.is to create a permanent copy of this page - citation notes



Comments (0)

No comments yet on this page. Please do add comments if you spot any problems, or have information to share

Add Comment

* Required information
1000
Captcha Image
Powered by Commentics