CATALOG OF ORIGINAL DESCRIPTIONS: Ticinella madecassiana Sigal 1966

This page provides data from the catalog of type descriptions. The catalog is sorted alphabetically. Use the current identification link to go back to the main database.


Higher levels: pf_cat -> T -> Ticinella -> Ticinella madecassiana
Other pages this level: T. albiana, T. aprica, T. bejaouaensis transitoria, T. caronae, T. floresae, T. madecassiana, T. moulladei, T. petalloidea, T. praeticinensis, T. primula, T. raynaudi, T. raynaudi aperta, T. raynaudi digitalis, T. raynaudi raynaudi, T. roberti bejaouaensis, T. roberti eubejaouaensis, T. subbreggiensis,

Ticinella madecassiana

Citation: Ticinella madecassiana Sigal 1966
Rank: Species
Type locality: Diego-Suarez well, north of Mount Raynaud, Madagascar.
Type age: Albian
Type sample and level: 121.2m h
Holotype Repository: Paris; Museum d'Histoire Naturelle de Paris
Type & figured specimens: pl. III. fig. 7 ab-10 ab.; F6 0884

Current identification/main database link: Ticinella madecassiana Sigal 1966


Original Description
Diagnose: espèce peu ornée caractérisée par un enroulement trochospirale mais subsymétrique, la spire initiale étant débordée dorsalement par le dernier tour - et par une croissance rapide des loges de celui-ci.
[A species weakly ornamented, characterized by a trochospiral but sub-symmetrical coiling, by an initial spire overhung by the last whorl and by its rapidly increasing chambers]

Description: test de petite taille à paroi finement et densément perforée; le nombre de loges au dernier tour de spire est de 6-7; 2 tours environ; elles augmentent régulièrement et rapidement de taille au dernier tour; l'enroulement est subsymétrique, le dernier tour surplombant de manière importante le reste de la spire, dont la trochoïdicité est faible; la périphérie est largement arrondie, le contour du test est fortement lobé.
La face spirale montre des sutures assez rectilignes, obliques, de plus en plus déprimées vers les dernières loges; la surface des loges est fortement enflée.
La face ombilicale montre un ombilic profond et assez étroit; la surface des loges est enflée, les sutures radiales rectilignes, et fortement déprimées; les expansions lamellaires se soudent en une plaque peu importante, en forme d'entonnoir.
La face terminale est fortement enflée, plus large que haute. L'ornementation est peu prononcée, on l'observe uniquement sur le tour de spire interne.
L'ouverture principale est haute et remonte largement vers la marge péri¬ phérique; la lèvre qui la surmonte est peu développée. L'ouverture supplémentaire est petite, pratiquement en position intraombilicale.
L'enroulement est apparemment à dominance dextre (66%) (contrairement à ce que laisserait entendre les formes figurées).

[Description: Small test with a finely and densely perforate wall, numbering 6-7 chambers in the last whorl; they increase regularly and rapidly in size in the last whorl; the coiling is sub-symmetrical, the last whorl clearly overhanging the remaining low spire; the periphery is rounded and the outline strongly lobate.
The spiral side displays quite straight, oblique sutures becoming more and more depressed toward the last chambers; the chambers surface is strongly inflated.
The umbilical side displays a deep and quite narrow umbilicus; the chambers surface is inflated, the sutures radial, straight and strongly depressed; the wall extensions fuse into a funnel-shaped small plate.
The apertural side is strongly inflated, broader than high.
The ornamentation is not clearly marked. It is noticeable only on the internal spire.
The main aperture is high, largely extending toward the periphery. The overlying lip is poorly developed. The supplementary aperture is small almost intraumbilical in position. 
The coiling appears to be mostly dextral (66%), as opposed to what may be understood from the figured specimens.]

Size: The larger diameter varies only slightly in size, with a mean value of 0.30-0.35 mm.

Etymology: terme géographique, désignant l'île de Madagascar.

Extra details from original publication
Variations autour du type: elles sont peu importantes (nombre de loges au dernier tour: 6-7, ombilic plus ou moins étroit), sauf en ce qui concerne la position relative de la spire interne et du dernier tour sur la face dorsale d'une part, - conduisant à des tests presque symétriques (pl. III, fig. 10ab) - d'autre part un allongement parfois sensible des loges dans le sens de la spire.

Rapports et différences: la position du dernier tour différencie nettement cette espèce des autres Ticinella; l'allongement des loges combiné avec un enroulement assez dissymétrique conduit à quelque analogie avec T. primula. En section axiale on devrait pouvoir, par ce caractère subsymétrique, la reconnaître aisément: toutefois certaines Globigérines du type de G. planispira peuvent amener une confusion, ainsi que les formes décrites comme «Anomalina lorneiana» par Gandolfi.

Extension: l'espèce n'a pour l'instant été reconnue qu'à Madagascar. On la trouve dans des niveaux qui appartiennent probablement à la partie supérieure de lWlbien supérieur ou au bas du Vraconnien; elle précède en particulier de peu le développement du groupe R. appenninica.

References:

Sigal, J. (1966). Contribution á une monographie des Rosalines. I. Le genre Ticinella Reichel, souche des Rotalipores. Eclogae Geologicae Helvetiae. 59: 185-217. gs


logo

Ticinella madecassiana compiled by the pforams@mikrotax project team viewed: 2-4-2020

Taxon Search:
Advanced Search

Short stable page link: http://mikrotax.org/pforams/index.php?id=132348 Go to Archive.is to create a permanent copy of this page - citation notes



Comments (0)

No comments yet on this page. Please do add comments if you spot any problems, or have information to share

Add Comment

* Required information
1000
Captcha Image
Powered by Commentics