CATALOG OF ORIGINAL DESCRIPTIONS: Ticinella raynaudi raynaudi Sigal 1966

This page provides data from the catalog of type descriptions. The catalog is sorted alphabetically. Use the current identification link to go back to the main database.


Higher levels: pf_cat -> T -> Ticinella -> Ticinella raynaudi raynaudi
Other pages this level: T. albiana, T. aprica, T. bejaouaensis transitoria, T. caronae, T. floresae, T. madecassiana, T. moulladei, T. petalloidea, T. praeticinensis, T. primula, T. raynaudi, T. raynaudi aperta, T. raynaudi digitalis, T. raynaudi raynaudi, T. roberti bejaouaensis, T. roberti eubejaouaensis, T. subbreggiensis,

Ticinella raynaudi raynaudi

Citation: Ticinella raynaudi raynaudi Sigal 1966
Rank: sub-species
Type locality: forage de Diego, au N du Mont-Raynaud où affleurent les mêmes couches (Madagascar).
Type age: Albian
Type & figured specimens: pl. V, fig. 10 ab; pl. VI, fig. 1 ab-5

Current identification/main database link: Not linked - add to pf_cenozoic :: pf_mesozoic :: ?


Original Description
Diagnose: sous-espèce nominative caractérisée par le nombre plus élevé de loges (6, 5-8), augmentant régulièrement et lentement de taille dans le dernier-tour, et par un enroulement relativement serré.

Description: par rapport à la description générale de l'espèce, il y a lieu de noter les particularités suivantes. Dernier tour de spire de 7 loges environ, celles-ci augmentant très progressivement de taille. Face terminale à peu près isodiamétrique ou légèrement plus haute que large. Enroulement apparemment à prédominance senestre (66%).

Etymology: terme géographique [from Mont Raynaud]

Extra details from original publication
Variation autour du type: elle se manifeste essentiellement dans le nombre de loges, qui, exceptionnellement, atteint 8,5-9 (pl. VI, fig. 4-5), - ainsi que dans le mode d'enroulement du dernier tour, faisant transition vers la variété suivante (digitalis), ou bien dans un allongement plus ou moins sensible des toutes dernières loges, faisant passage vers l'autre variété, aperta (pl. VI, fig. 9-10).

Rapports et différences: cette sous-espèce se différencie de la variété aperta par le mode de croissance peu rapide des loges dans le dernier tour et de la variété digitalis par des loges non allongées radialement.

References:

Sigal, J. (1966). Contribution á une monographie des Rosalines. I. Le genre Ticinella Reichel, souche des Rotalipores. Eclogae Geologicae Helvetiae. 59: 185-217. gs


logo

Ticinella raynaudi raynaudi compiled by the pforams@mikrotax project team viewed: 2-4-2020

Taxon Search:
Advanced Search

Short stable page link: http://mikrotax.org/pforams/index.php?id=132651 Go to Archive.is to create a permanent copy of this page - citation notes



update/edit taxon
move, rename or delete taxon
insert daughter taxon
edit diagnoses or range info
bulk-edit images
add references
reset paths

Comments (0)

No comments yet on this page. Please do add comments if you spot any problems, or have information to share

Add Comment

* Required information
1000
Captcha Image
Powered by Commentics