Catalog - Globotruncana imbricata Catalog - Globotruncana imbricata

CATALOG OF ORIGINAL DESCRIPTIONS: Globotruncana imbricata Mornod 1950

This page provides data from the catalog of type descriptions. The catalog is sorted alphabetically. Use the current identification link to go back to the main database.


Higher levels: pf_cat -> G -> Globotruncana -> Globotruncana imbricata
Other pages this level: << < G. fornicata motai, G. fornicata plummerae, G. fresnoensis, G. fundiconulosa, G. gagnebini, G. gansseri, G. gansseri gandolfii, G. gansseri subgansseri, G. globigerinoides, G. goudkoffi, G. hanzawai, G. havanensis, G. helvetica, G. helvetica posthelvetica, G. hilli, G. imbricata, G. indica, G. inornata, G. intermedia, G. intermedia difformis, G. japonica, G. japonica robusta, G. kuepperi, G. lakrai, G. lamellosa, G. lapparenti, G. lapparenti coronata, G. lapparenti depressa, G. lapparenti inflata, G. lapparenti longilocula, G. leupoldi> >>

Globotruncana imbricata

Citation: Globotruncana imbricata Mornod 1950
taxonomic rank: Species
Type specimens: Holotype: Fig. 5, IIIa-d; Cotypes: Fig.5, IIa-c; Topotypes: PI. XV, fig. 21—34; C39015
Type age (chronostrat): Turonian
Type locality: From the middle of Profile III, at about 975 meters above sea level in the Ruisseau des Covayes, on the southeastern slope of the Montsalvens chain, north fo Cerniat in the Prealpes fribourgeoises, Switzerland.
Type repository: Basel, CH; Natural History Museum

Current identification/main database link: Dicarinella imbricata (Mornod, 1950)


Original Description

Diagnosis: Petite coquille à enroulement trochospiral dextrogyre, à face spirale convexe, face ombilicale concave, contour périphérique peu lobé, sauf à la hauteur des deux dernières loges — la dernière seulement chez le cotype — grandes, globuleuses, dépourvues des deux bourrelets carénaux qui ornent les loges précédentes.

French translation: Small shell with a trochospiral, dextral coiling, convex spiral side, concave umbilical side, equatorial periphery slightly lobulate, except for the two last chambers (the last chamber in the paratype) which are large, globular and devoid of the two carinal ridges that ornament the preceding chambers.

Description: Face spirale: 2½ tours, 5 loges au dernier tour, surface des loges plane ou faiblement bombée par rapport aux bourrelets suturaux qui disparaissent dans les deux dernières loges où les lignes de suture occupent une dépression. Bourrelets suturaux granuleux dans les premiers tours, saillants, arqués dans le sens de l'enroulement, rapprochés et presque parallèles grâce à un accroissement lent des loges, tombant tangentiellement sur les tours précédents. Ils se poursuivent par le bourrelet carénai supérieur. La face ombilicale montre des loges trapezoides peu renflées, à lignes suturales droites, radiales, dans des dépressions peu profondes, dépourvues de bourrelets. Bourrelets périombilicaux jamais distincts mais remplacés parfois par des granulations. Le bourrelet carénai inférieur reste strictement périphérique. L'ombilic type possède un étroit replat formé par les prolongements adombilicaux de chaque loge et porte une lèvre ou un liséré continu qui surmonte les ouvertures.

Vue de profil, la position oblique des bourrelets carénaux donne l'aspect de loges imbriquées. Ceux-ci forment, d'abord, comme la tête d'une épingle à cheveu surplombant, à paroi perpendiculaire, la ligne de suture au point de jonction avec le bourrelet inférieur de la loge précédente. De là ils bifurquent: l'inférieur ourle la face ombilicale; l'autre, presque parallèle, borde la face spirale puis se prolonge par le bourrelet suturai. Ainsi, le bandeau carénai est délimité, par rapport à la face spirale de la loge, suivant une simple ligne de suture arquée vers l'arrière.

Size:
l'holotype: diam.: 0,53 mm; hauteur: 0,26 mm; le cotype: diam.: 0,39 mm; hauteur: 0,17 mm.

Extra details from original publication
Variations. Nous avons rangé dans cette espèce de nombreux exemplaires vus en coupes minces (PI. XV, Ilg. 21 à 34) dont on ne peut souligner, par une simple section, les variations, même de la grandeur, car toutes ne recoupent pas la dernière loge globuleuse et grande. Les deux carènes sont nettement individualisées.

Rapports et différences. L'espèce se rattache étroitement à la stephani et sa variété turbinata par ses faces ombilicale et spirale et ses dimensions. Chez l'imbricata, le caractère distinctif tient au pourtour orné de deux bourrelets carénaux et à l'aspect imbriqué des loges. La stephani porte déjà des bourrelets épaissis et l'on ne peut souvent, en lames minces, se prononcer pour l'une ou l'autre espèce car toute une foule d'exemplaires assurent le lien phyllétique. Cette espèce rappelle étrangement Globotruncana lapparenti inflata Bolli mais dont l'holotype, figuré en lame mince, ne met pas en lumière les caractères que nous décrivons ici et n'autorise pas une synonymie rigoureuse.

Extension: Peut débuter au sommet du Cénomanien accompagnant la stephani et abonde dès la base du Turonien mais n'atteint pas les couches renfermant Globotruncana ventricosa (Santonien). Identifiable jusqu'au niveau 48 du Profil III.

References:

Mornod, L. (1950). Les Globorotalides du Cretace superieur du Montsalvens (Prealpes fribourgeoises). Eclogae Geologicae Helvetiae. 42(2): 573-595. gs O

Robaszynski, F., Caron, M. & le Groupe de Travail Européen des Foraminifères Planctoniques (1979). Atlas des Foraminiféres Planctoniques du Crétace Moyen (Mer Boréale et Téthys). Cahiers de Micropaléontologie. 1 & 2: 1-185. gs


logo

Globotruncana imbricata compiled by the pforams@mikrotax project team viewed: 20-6-2024

Taxon Search:
Advanced Search

Short stable page link: https://mikrotax.org/pforams/index.php?id=131435 Go to Archive.is to create a permanent copy of this page - citation notes



Add Comment

* Required information
Captcha Image
Powered by Commentics

Comments

No comments yet. Be the first!